Plus d'informations ?

Contactez-nous
Fermer >
logo Pipa
fr en

Le PIPA et la LPO renforcent leur collaboration en faveur de la biodiversité

Revenir aux actualités

Accueil>Le PIPA et la LPO renforcent leur collaboration en faveur de la biodiversité
15 décembre 2021
Parc

Le PIPA, plus grand parc d’activités de la Région Auvergne-Rhône-Alpes, est aussi un acteur engagé en faveur de la biodiversité. A la faveur d’un partenariat avec la Ligue pour la Protection des Oiseaux (LPO) de l’Ain, il a créé un refuge sur ses parties communes qui recouvre aujourd’hui 192 ha. Du 8 au 10 décembre 2021, deux opérations vont être menées : la création d’une mare pour favoriser la reproduction des espèces présentes, notamment des amphibiens, et l’entretien de la soixantaine de nichoirs à mésanges, méthode naturelle de lutte contre les chenilles processionnaires.

La prise en compte des enjeux environnementaux et de la biodiversité constitue le troisième pilier de la stratégie de développement du PIPA, avec une croissance maîtrisée et une diversité dans les entreprises et les secteurs d’activité. Un suivi rigoureux de l’évolution de la faune et de la flore sur l’ensemble du parc permet au Syndicat mixte d’adapter ses initiatives.

 

Créer un refuge LPO, un engagement multiforme

Sur les 192 hectares du PIPA concernés par le refuge, les équipes dédiées aux espaces verts n’utilisent aucun produit phytosanitaire, privilégient la fauche ou la tonte tardive, laissent des parcelles en libre évolution et favorisent les espèces végétales locales. Des espaces (voies douces, tables de pique-nique) ont été aménagés afin de permettre aux personnes évoluant sur le parc de profiter de cet écrin de verdure exceptionnel tout en préservant la quiétude de la faune. Cette conduite exemplaire des espaces naturels a permis au Syndicat Mixte d’entrainer dans son sillage des entreprises sensibilisées à la préservation de leur environnement. C’est ainsi qu’une vingtaine d’entre elles ont accompagné l’opération d’installation de nichoirs à oiseaux.

Le parc compte donc désormais 62 nichoirs. Les équipes de la LPO vont conduire une opération d’entretien de ces installations. L’occasion également de dresser un bilan de l’occupation de ces habitats, à l’origine plus particulièrement destinés à accueillir les mésanges.

Création d’une mare et d’un hibernaculum

Pour favoriser l’épanouissement d’espèces déjà présentes mais rares dans le secteur, vivant d’ordinaire en milieux secs mais nécessitant des configurations humides de manière temporaire pour leur reproduction ou l’hibernation, une mare et un hibernaculum sont créés sur le PIPA. De quoi aider notamment deux espèces de crapauds : le pélodyte ponctué qu’on ne trouve dans l’Ain que dans la plaine de l’Ain et le crapaud calamite présent dans la plaine de l’Ain et la Dombes.

Les travaux de réalisation de cette mare temporaire, consistant à décaisser et étanchéifier un bassin d’infiltration pour le maintenir en eau en période de pluie, sont réalisés le 8 décembre par les équipes du PIPA et les services techniques de la ville de Bourg-en-Bresse venus se former à cet exercice. À proximité, un hibernaculum constitué de matière organique et minérale permettra d’accueillir toutes les espèces nécessitant des conditions d’hibernation privilégiées.