Besoin d'aide ?

Contactez-nous
Fermer >
logo Pipa
myplainedelain.fr
fr en

Jean-Louis GUYADER réélu président du SMPIPA

Revenir aux actualités

Accueil>Jean-Louis GUYADER réélu président du SMPIPA
14 octobre 2021
Parc

Réuni en assemblée plénière le 28 septembre 2021, le Conseil syndical du Parc Industriel de la Plaine de l’Ain a reconduit Jean-Louis Guyader à sa présidence. Il a été réélu à l’unanimité des voix réparties entre la Région Auvergne-Rhône-Alpes (46%), la Communauté de Communes de la Plaine de l’Ain (40%), le Département de l’Ain (10%) et la Métropole de Lyon (4%). Un second mandat qui débute dans un contexte dynamique pour le PIPA qui a globalement bien résisté à la crise sanitaire et voit se concrétiser des nouvelles installations, comme celle du laboratoire Arrow tout récemment.

Président du Syndicat mixte de la Plaine de l’Ain depuis 2017, Jean-Louis Guyader s’est d’abord attaché à développer des synergies entre les acteurs institutionnels intervenants sur le territoire. Cette mobilisation des partenaires, au premier rang desquels la Région et la Communauté de communes de la Plaine de l’Ain, vise à ancrer le parc industriel dans son écosystème et à lui permettre de peser dans la compétition économique nationale et internationale.

« Le PIPA est le plus grand parc industriel d’Auvergne-Rhône-Alpes, il se mobilisera pour accompagner la politique régionale de réindustrialisation et de relocalisation » affirme le Président Guyader.

La stratégie déployée pour y parvenir privilégie un développement qualitatif et maîtrisé, une diversité des activités et l’intégration des enjeux environnementaux.

 « Souvent précurseur, le PIPA doit garder une longueur d’avance »

Jean-Louis Guyader inscrit cette stratégie dans la durée : « Le Parc industriel de la Plaine de l’Ain a privilégié un modèle de croissance basé sur l’excellence industrielle, l’innovation et la cohérence territoriale. Pour être attractifs, nous avons développé des infrastructures et des services de qualité dans un environnement unique. Et surtout, nous avons maintenu une fiscalité modérée. Ce sont ces atouts qui ont permis au PIPA de conserver une certaine dynamique pendant la crise sanitaire (400 emplois créés en 2020). Nous sommes particulièrement attentifs aux projets innovants qui vont nous permettre de garder une longueur d’avance et aux synergies qui peuvent être créées entre les entreprises du parc, pour favoriser les circuits courts ».

Communiqué de presse à retrouver au lien suivant.